samedi 11 octobre 2008

LE SECRET

400px_Barbebleue

Gustave Doré


Anne, ma soeur Anne
du haut de ta tour
regardes-tu toujours
le chemin qui poudroie?
je n'entends plus ta voix
j'attends dans le silence
que vienne la sentence

Et je suis comme morte
je rejoins dans la chambre
le corps des précédentes
à la gorge béante
les jeunes épousées
qui un jour ont  poussé
la porte d'un secret

Elles semblent si calmes
les belles égorgées
mortes d'avoir cédé
à leur curiosité
et je voudrais baiser
leurs froides lèvres exsangues
qui scellent le secret

Pauvres folles épouses
voulant tout posséder
ouvrir toutes les portes
même fermées à clé
avides d'un secret
profond et douloureux
caché par Barbe bleue

qui va m'assassiner.





"Dans ce moment, on heurta si fort à la porte que la Barbe bleue s'arrêta tout court. On l'ouvrit, et aussitôt on vit entrer deux cavaliers, qui mettant l'épée à la main, coururent droit à la Barbe bleue.

 

Il reconnut que c'étaient les frères de sa femme, l'un dragon et l'autre mousquetaire, de sorte qu'il s'enfuit aussitôt pour se sauver ; mais les deux frères le poursuivirent de si près qu'ils l'attrapèrent avant qu'il pût gagner le perron. Ils lui passèrent leur épée au travers du corps, et le laissèrent mort. La pauvre femme était presque aussi morte que son mari, et n'avait pas la force de se lever pour embrasser ses frères.

 

Il se trouva que la Barbe bleue n'avait point d'héritiers, et qu'ainsi sa femme demeura maîtresse de tous ses biens. Elle en employa une partie à marier sa sœur Anne avec un jeune gentilhomme dont elle était aimée depuis longtemps ; une autre partie à acheter des charges de capitaines à ses deux frères, et le reste à se marier elle-même à un fort honnête homme, qui lui fit oublier le mauvais temps qu'elle avait passé avec la Barbe bleue."


Posté par pado1954 à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LE SECRET

Nouveau commentaire