samedi 30 mai 2009

la tentation de l'iceberg

Un ami m'a transmis cette belle photo prise près de St Johns dans le Newfoundland ( Canada). Des marins changent la direction des icebergs pour éviter qu'ils ne heurtent les plates-formes ou les bateaux. Ce jour-là, un plongeur a pris le cliché de ce gros glaçon de 300 millions de tonnes, à quelques grammes près. Et j'ai repensé au poème polaire d'Henri Michaux  dans La nuit remue . Et j'ai repensé à la tentation de l'iceberg comme patrie possible. Un énorme non vu, non dit et les craquements du silence.IcebergsIcebergs, sans... [Lire la suite]
Posté par pado1954 à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 27 mai 2009

Agnès Canu

     Ils ne la regardent pas , ils ne nous regardent pas; elle les saisit dans un mouvement, une attitude sans pose;  les coups de crayons les rattrapent un instant et les retiennent à peine ; la lumière éclabousse la toile.      Transparence , opacité : entrevoir, capter, accepter les mystères.      Elle parle d'aperçu, de fragment, d'inachevé.      Si on passe par l'avenue de la Corse à Marseille dans le septième arrondissement,  il faut s'accorder le... [Lire la suite]
Posté par pado1954 à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 mai 2009

Molière for ever

Ai vu au Gyptis, un classique du répertoire Le Malade imaginaire d'un certain Molière mis en scène par Alexis Moati et Pierre LaneyrieAvec : Alexis Moati, Pierre Laneyrie, Patrick Denjean, Carole Costantini, Sophie Delage (Création 2008 de la Compagnie Vol Plané)      Les appréhensions, voire les a priori, que j'avais en allant voir ce spectacle, se sont vite évanouis et j'y ai goûté un vrai plaisir.Débrouillardise, malice, vitalité, l'esprit du théâtre de tréteaux renaît avec cette mise en scène énergique et... [Lire la suite]
Posté par pado1954 à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 8 mai 2009

Retour de Budapest

Pêle-mêle    J'ai vu le Danube pacifique se la couler douce sous le pont des chaînes gardé par des lions sans langue, des Atlantes terribles , barbe carrée, yeux excavés, dos cassé supportant des balcons boursouflés, des façades pistache ou mastic aux décors mastocs, Vasarcsarnok, le marché couvert, tout en briques rouges, décoré de majoliques et abritant sous ses structures métalliques à la Eiffel, des accumulations bariolées: guirlandes de paprika, amoncellements de foies et de gésiers d'oies, de têtes d'ail, de... [Lire la suite]
Posté par pado1954 à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]