lundi 2 novembre 2009

Rouille

brandon

Brandon


La rouille est la substance de couleur brun-rouge formée quand des composés contenant du fer, se corrodent en présence de dioxygène et d'eau.
    C'est une réaction d'oxydation lente qui aboutit à la formation d'oxydes ou d'hydroxydes plus ou moins hydratés et mal cristallisés, dont le plus stable est l'hématite.


Corps endolori du matin. Novembre. Temps de chrysanthèmes.
En mémoire, des poèmes, ceux de la petite et moyenne enfance qu'on apprend sans vraiment les comprendre.
Le cahier de "poésies" offert par la Ville de Marseille, arborant sur sa couverture les armoiries de la cité : croix d'azur surmontée de la couronne à cinq tours, flanquée à gauche d'un lion, à droite d'un taureau. La devise "Actibus immensus urbs fulget Massaliensis" aussi énigmatique alors que les mots des poètes à apprendre par coeur avec le ton mais sans " l'assent" qui allait pourtant si bien avec le blason : les feuilles "mordorées" pleuvant dans la forêt, "les grands boeufs aux yeux glauques", le "pampre" et le "thyrse", le "paysan cagneux" et un "cor qui s'afflige".`
Les Emaux et camées très chics de Théophile Gautier ( sans h ,s'il vous plaît), la voix du nord de Verharen, le belge, Hérédia en Trophées et Verlaine en impair, pauvre feuille morte emportée "au vent mauvais", Maurice Carême, Prévert, Apollinaire, Hugo, Chateaubriand et Lamartine; petits et grands mêlés.


mykel_boyd

Mykel Boyd


La forêt rouille en Novembre
J'ai sur la langue un goût de fer
La douleur gangrène mes membres
Les  ceps sont nus comme des vers

November

Le vent réveille les voix anciennes
un hallali de sang et d'or
A chaque jour suffit sa peine
la mort s'effeuille dans mon corps

    November
Un mois de plus ici succombe
Je ronronne des pensées sombres
Comme un verdict les saisons tombent
Je reste seul dans des décombres

November

Les automnes d'Apollinaire
et tout l'hiver de Baudelaire
se brouillent déjà dans ma mémoire
Mental dédale, jeux de miroirs

November

Leurs mots se rouillent en Novembre
je sens la blessure de leur mors
Dans l'ombre moite de la chambre
ils grincent encore quand je m'endors.

November

crystal_ballard
Crystal Ballard

 

Posté par pado1954 à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Rouille

Nouveau commentaire