samedi 26 décembre 2009

Poussière

Hinz__1666__Cabinet_de_curiosit_s
Cabinet des curiosités  Johann Georg Hinz  1666

Il neige sur la tour Eiffel
Dans la prière de ses mains
la boule chaude comme un sein
enserre un passé lointain.
La courbe rose d'un coquillage
ouvre l'écho d'un beau voyage
De son plumeau elle rend nickel
une poupée aux yeux de verre
le globe cabossé de la terre

C'est un dimanche ordinaire
elle dépoussière les étagères
elle pense à tout autre chose
en effleurant toutes ces choses

Elle caresse de son plumeau
la longue file des bibelots
le cadre de la fête des mères
la pipe culottée de son père
le couple raide des mariés
arrachés à la pièce montée
Elle frôle  le dos poli
d'un caillou qu'elle trouva joli
sur le long sentier de l'oubli

Ce sont des gestes ordinaires
elle dépoussière les étagères
Elle pense à mille choses
en déplaçant toutes ces choses

Elle surfe sur tous ces trésors
échoués là au fil des ans
une pendule qui bat encore
les cinq bras d'une étoile de mer
un' fiole de sable du désert
un médaillon  une rose des vents
petits cailloux de ptit Poucet
qui voudraient baliser l' passé
objets fétiches qu'elle a aimés

C'est un dimanche ordinaire
elle dépoussière les étagères
elle chante la vie en rose
en nettoyant toutes ces choses

Un voile léger de poussière
retombe dans un rai de lumière
sur le rouge fané d'un corail
en faisant fi de son travail
un film gris perpétuel
qui couvre  imperceptiblement
le cimetière des innocents
Il neige sur la tour Eiffel
dans la prière de ses mains

Ce sont des gestes ordinaires
elle dépoussière les étagères
elle pense à tout autre chose
en effleurant toutes ces choses


snowball_art_eiffel_tower_1N_1

Posté par pado1954 à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Poussière

Nouveau commentaire